Yesterday, the trendy La Culture was holding its sixth  affordable art exhibition/market on Mazeh 9, right into the heart of Tel Aviv. Despite the heat, the vibes were arty and easygoing, offering a refreshing local produced selection of pieces, gathering visual art and design together. I went there with the firm intention to purchase a work of art that will make my new apartment more “homy”  and bring an Israeli arty touch to my monochrome walls.

After my wanderings in the exhibition space, and the discovery of gifted artists and photographers such as Merav Ben Loulou and Fima Shlick, I stopped by Lee Coren‘s corner and had the pleasure to be introduce to her beautiful scarves, pouches and clutches. Lee is a textile designer, graduated from Shenkar, she is currently working on her creations in Jaffa : ” I design textiles that are inspired by my local surrounding. My eyes find unique patterns in urban environments like an old shutter or the curve of a mailbox. After photographing these forgotten elements, I bring them back to life onto scarves, totes and clutches by screen printing my own fabrics, which will then return to the city as quality modern accessories” explain the artist on her website.

Her works are modern, very urban and if you are looking for handmade and high quality this is it. I offered myself this little pouch and I’m already thinking about the next piece I will get to extend my collection. Lee is without a doubt, a designer to follow.

01b

Photography: Aya Wind

My other massive crush was on a Tahel Maor illustration called ” Carefull” . We don’t know much about Tahel, but I just felt connected to her dreamy, slightly retro world. There is surrealism and nostalgia in her works, something light linked to childhood. When he saw the piece that we brought home for the first time, my boyfriend thought about Terry Pratchett’s vision of the world, with the giant turtle carrying the world on her back. It’s of course quiet different,but you definitely need a dose of imagination to read her illustrations, I like when there is some riddles in a piece of art, sometimes I’m just not looking for the obvious.  A girl to keep in the loop.

303037_446224658795311_738846150_n

La Culture was a great experience, the selection that the founders Dar Rotem and Itay Blaish made, was diversified and soft. Cherry on the cake I left Mazeh 9 with the cool/green La Culture tote bag.

Recall :

La Culture  | Facebook page

Lee Coren  | Website

Tahel Maor | Website

/////////////// Traduction Karine Roumache

Hier, le collectif branché La Culture a tenu sa sixième exposition / marché de l’art abordable à Mazeh, 9, en plein cœur de Tel Aviv. Malgré la chaleur, l’ambiance était à la détente et l’offre était celle, rafraîchissante, d’une sélection d’œuvres locales, mêlant l’art visuel et le design. Je m’y suis rendue avec la ferme intention d’acquérir une œuvre qui ferait de mon appartement davantage un « chez soi »  et apporterait une touche israélienne à mes murs monochromes.

Après avoir déambulé dans l’espace de l’exposition et découvert des artistes et des photographes talentueux tels que Merav Ben Loulou et Fima Schlick, je me suis arrêtée dans le coin de Lee Coren et j’ai eu le plaisir de m’initier à ses très beaux foulards, sacs et pochettes. Lee est une créatrice textile, diplômée de Shenkar. Elle travaille actuellement à ses créations à Jaffa : “Je crée des textiles qui sont inspirés par mon environnement local. Mes yeux découvrent des motifs uniques dans le paysage urbain comme, par exemple, un vieux volet ou la courbe d’une boîte aux lettres. Après avoir photographié ces éléments oubliés, je les ramène à la vie sur des foulards, des fourre-tout en les imprimant sur mes propres tissus, qui vont alors retourner à la ville en qualité d’accessoires modernes” explique l’artiste sur son site internet.

Ses œuvres sont modernes, très urbaines et si vous recherchez du fait-main de qualité, ceci est pour vous. Je me suis offert la petite pochette et je pense déjà à ce que je vais acheter ensuite pour agrandir ma collection. Il ne fait aucun doute que Lee est une créatrice à suivre.

 Mon autre gros coup de cœur a été une illustration de Tahel Mahor appelée « Prudent(e) ». Nous ne savons pas grand-chose sur Tahel, mais je me suis sentie connectée à son monde onirique et légèrement rétro. Dans ses œuvres, il y a du surréalisme et de la nostalgie, quelque chose de léger en rapport avec l’enfance. Lorsqu’il a vu pour la première fois l’œuvre que nous avons ramenée chez nous, mon copain a pensé à la vision du monde de Terry Pratchett, avec la tortue géante qui porte le monde sur son dos. C’est bien sûr assez différent, mais il faut une bonne dose d’imagination pour déchiffrer ses illustrations. J’apprécie les devinettes dans une œuvre d’art, il arrive que ce que je recherche ne soit précisément pas l’évidence. Tahel mérite également qu’on se tienne au courant de son évolution.

La Culture a été une superbe expérience, la sélection des fondateurs Dar Rotem et Itay Blaish était douce et variée. Cerise sur le gâteau, j’ai quitté La Culture avec leur so green tote bag.

Advertisements
Posted by:evakirilof

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s